Bénédicte PAPIN : Mon Commentaire sur sa vidéo

Il y a quelques mois, je suis tombée sur une vidéo, postée sur Youtube, dans laquelle Bénédicte PAPIN joue à la star et prend la pose de l’avocate compétente et intègre, exclusivement dévouée aux victimes, que tout futur avocat doit prendre comme modèle.
Elle feint d’oublier qu’au lieu de défendre mes intérêts, elle les a vendus, en douce, aux chirurgiens responsables de ma lourde invalidité (après m’avoir fait payer des honoraires colossaux), mais elle aura beau faire, elle est, et restera, toujours, désormais, une avocate corrompue ! 

J’ai, en conséquence, posté un commentaire pour témoigner de mon expérience de son genre de pratique.
Ayant constaté, depuis, que ce commentaire n’apparaissait pas, qu’il avait été censuré, je le publie ci-dessous, d’une part, pour alerter les victimes de fautes médicales qui voudraient confier à Bénédicte PAPIN la défense de leurs intérêts ; d’autre part, pour dénoncer ceux qui, en supprimant le droit de réponse et en censurant tout démenti apporté aux publicités mensongères qu’ils éditent, musellent, de fait, les victimes et veulent imposer l’imposture et le mensonge en lieu et place de la vérité !  

« Bénédicte Papin est une avocate menteuse, cupide et corrompue, qui ne défend les intérêts des victimes, ses clients, que lorsque les chirurgiens défendeurs et leurs assureurs ne lui offrent pas suffisamment d’argent pour que ça vaille le coup, pour elle, de les trahir.
En tout état de cause, elle n’a pas hésité à me trahir, totalement, entre fin 2007 et fin 2011 (depuis le Jugement devant le TGI jusqu’à l’Arrêt de la Cour d’appel, par lequel j’étais dépossédée de mes droits en tant que victime, de toute réparation des préjudices subis ainsi que de toute prise en charge médicale des dommages causés par les chirurgiens), lors du procès contre les chirurgiens Michel TAZARTES, Darina KRASTINOVA-LOLOV et Bertrand BAUJAT.
Vu l’extrême gravité des fautes qu’ils avaient commises et des préjudices qu’ils m’avaient fait subir et n’avaient jamais réparés ; vu les faux en expertise de Laurent LAROCHE et de Gilles CHAÎNE, la violation systématique du principe du contradictoire… il allait être difficile, même pour des juges complices, de ne pas annuler les deux premières expertises et nommer un 3ème expert. De plus, Bénédicte PAPIN allait forcément s’apercevoir que Lionel PROVERBIO, l’avocat qu’elle avait remplacé, avait été acheté pour saboter ma défense. Les chirurgiens et leurs assureurs n’avaient pas trop le choix : il fallait payer Bénédicte PAPIN très cher, déjà pour qu’elle ne divulgue pas leurs agissements ; le fait que les expertises étaient fausses et les procès truqués. Puis, ils ont raqué encore plus pour qu’elle ne demande pas la nullité des expertises.
C’est ainsi qu’elle a pu s’installer dans son luxueux cabinet de l’avenue Hoche.
Sur le plan professionnel, en tant qu’avocate, elle m’a fait payer 6 695,28 € d’honoraires (9 350,40 € en comptant les honoraires de l’avoué) pour anéantir mon travail colossal d’analyse des rapports afin de démontrer les mensonges des experts, leur violation systématique du principe du contradictoire, et obtenir que les expertises soient annulées. 
Sur le plan humain, en tant qu’avocate « de victimes », elle m’a condamnée à l’invalidité, à l’aggravation inéluctable de mon état et à la souffrance physique pour le restant de mes jours – sans état d’âme, de sang-froid, en toute connaissance de cause. 
Contrairement aux chirurgiens, elle n’a pas fait ça pour échapper à la sanction méritée ; pour sauver sa réputation et sa carrière. Elle l’a fait uniquement pour le fric.
Et elle ose prétendre se « consacrer exclusivement aux victimes » !
Son impudence ne le cède en rien à celle des chirurgiens ! Elle leur est d’ailleurs restée à jamais reconnaissante et accourt dès qu’ils la sifflent pour intervenir auprès de moi et me manipuler et m’amener à agir dans leur intérêt, contre le mien propre !
 »

Azureine, victime de fautes médicales et d’expertises judiciaires bidon

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×